Encyclopédie de la création de jeux

Soigner la présentation de son jeu

La scène du jeu vidéo indépendant est surpeuplée : environ 800 jeux sortent chaque mois sur Steam, et ces chiffres ne cessent de progresser. Tous les magasins suivent cette tendance, consoles comprises. Dans cette énorme masse, comment se démarquer ?

Le titre

Un bon titre est évocateur : en le lisant, on peut déjà imaginer à quel jeu on aura affaire. Un nom trop cryptique inspirera au contraire de la méfiance. Les visiteurs seront plus enclins à cliquer sur votre jeu s’ils peuvent s’en faire une idée d’après son nom.

Il est également important que le titre soit facile à écrire et à prononcer. Cela facilite grandement l’apparition dans les résultats de recherche, ainsi que le bouche à oreille, qui sont deux aspects essentiels de la promotion d’un jeu. Testez le nom avec vos amis : dites-leur le titre du jeu, et demandez-leur de l’écrire. Faites également l’inverse, pour vous assurer que la prononciation est toujours la même.

Trouver un nom qui vous plaît est généralement plutôt simple. La vraie difficulté est de trouver un nom qui n’a pas déjà été utilisé. Vérifiez votre titre sur Google, Steam et les autres magasins. Cela vaut aussi le coup de vérifer la disponibilité du nom de domaine, et du pseudo sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à les réserver à l’avance.

La miniature

La première étape pour obtenir des joueurs est de les amener sur votre page. En naviguant dans le magasin, des milliers de visiteurs verront défiler votre miniature parmi tant d’autres. Comment faire pour attirer leur attention, et les inciter à cliquer sur votre image en particulier ?

N’hésitez pas à bien fignoler votre miniature : elle constitue un facteur déterminant pour améliorer votre traffic. Elle s’affichera non seulement dans le magasin, mais aussi à chaque fois que le lien sera partagé, sur les réseaux sociaux comme dans les applications de messagerie. Elle doit être suffisamment intriguante pour attirer l’oeil en une fraction de seconde.

Le texte est souvent un élément important d’une miniature, et pour le rendre lisible, on peut jouer avec le contraste. Soyez créatif et utilisez les différentes propriétés visuelles de vos éléments : on peut créer du contraste avec la couleur, la forme, et la taille.

De plus, vous devez prendre en compte que le texte sera affiché dans différentes tailles. La miniature doit être lisible sur le petit aperçu du magasin, mais on doit pouvoir apprécier des détails plus fins lorsqu’elle est affichée sur les réseaux sociaux. Généralement, les magasins vous permettent d’héberger une image différente pour chaque contexte. C’est très pratique pour vous assurer que le premier contact avec votre jeu soit toujours agréable, quelque soit l’endroit.

La page

Sur itch.io, vous disposez d’outils pour personnaliser la page du jeu et transmettre son identité. Un simple changement de couleurs crée une ambiance plus saisissante alors que cela ne prend qu’une minute. Avec davantage d’attention et de créativité, vous pouvez la transformer complètement, comme l’ont fait Cityglitch et Indigo Child par exemple.

La description

La description d’un jeu est généralement survolée par les joueurs, voire complètement ignorée. Notez d’ailleurs comment, sur Steam et sur console, la description est souvent cachée ou tronquée par défaut, pour laisser plus de place aux images et aux avis des utilisateurs.

En écrivant, gardez à l’esprit que vos lecteurs ont déjà trouvé votre jeu, et que leur curiosité a été suffisamment attisée par les images pour qu’ils lisent la description. La première impression est déjà réussie : vous n’avez plus qu’à trouver les mots justes pour conclure le deal.

Listez clairement les points forts de votre jeu. Il y a de grandes chances pour que vous ayez déjà identifié ces points durant le développement, et à travers vos discussions avec le public et la presse. Cela devrait donc être une étape assez simple !


Dernière mise à jour le 6 octobre 2018